La Fondation d’entreprise AG2R LA MONDIALE récompense six associations pour leurs actions face à la pandémie

Dans le contexte de la pandémie de Covid-19, le Conseil d’administration de la Fondation d’entreprise AG2R LA MONDIALE a souhaité décerner un Prix exceptionnel en faveur de la santé pour mettre à l’honneur les hommes et les femmes des métiers du médico-social qui se sont collectivement illustrés pendant cette période particulière. La fondation a ainsi décerné des prix à six associations et attribué une dotation de 10 000 € à chacune.

Présentation des six associations lauréates et de leurs actions durant la pandémie :

Apamad, Mulhouse (68) :
L’association d’aide et de soins à domicile a répondu dans l’urgence au besoin de protection des personnes isolées à leur domicile afin de les accompagner pendant le confinement. Construites en coopération avec les structures du secteur médico-social Apalib’ et Asame (68) et Domicile 90, les actions ont été adaptées aux besoins de ces personnes et pilotées au quotidien : livraison de repas à domicile, mise en place d’un réseau d’écoute et d’échanges grâce aux 700 bénévoles de l'association Apalib', animation d’ateliers de stimulation physique et cognitive à distance, visites à domicile pour soulager les aidants familiaux de personnes malades et soutien psychologique.
Des actions ont également été menées en faveur des soignants comme la collecte d'équipements de protections (masques, gel, etc.) auprès de différents partenaires et de l’aide aux devoirs proposée via la plateforme d'Apa School.
Visualisez la vidéo

Fonds de dotation Hôpitaux Saint-Denis, Seine-Saint-Denis (93) :
L'hôpital Delafontaine s'est transformé en 8 jours en hôpital dédié à 100% à la Covid-19. Une cellule d'appui a été créée mi-mars pour épauler et accompagner les malades et leurs familles touchés par le virus. Constituée autour de l'équipe mobile de soins palliatifs renforcée par des professionnels du secteur et d’un réseau de bénévoles de la ville de Saint-Denis, cette cellule a :

  • Permis aux malades de se sentir moins seuls et de maintenir le lien avec les familles en encadrant les visites lorsqu’elles étaient autorisées ou par l’organisation de visio-visites ;
  • Mené un groupe de parole hebdomadaire en visioconférence pour que les soignants se soutiennent ;
  • Proposé des actions réconfortantes comme un service de « facteurs » pour transmettre aux malades les objets déposés par leurs familles ou encore des gâteaux faits maison ;
  • Maintenu le lien avec les Ehpad du territoire en les appelant tous les jours et en les accompagnant dans la résolution de difficultés organisationnelles.

Visualisez la vidéo

Regroupement pour l’Éducation, le Suivi et le Traitement de l’Obésité (Rest’o), Lille (59) :
Plus de 40% des patients hospitalisés à cause du virus sont en situation d’obésité et présentent un risque plus élevé d’être admis en réanimation et de subir une intubation. Le confinement peut également entrainer une prise ou une reprise de poids.
Initié par Rest’o et né de la rencontre entre personnel de santé et associations de patients, un dispositif mutualisant leurs moyens a été mis en place afin d’accompagner les personnes en situation d’obésité en leur proposant une offre très large de services en ligne pour prendre soin d'elles : ateliers pratiques, groupes de paroles, webinaires et conférences. Un Comité de pilotage rassemblant des professionnels des hôpitaux publics de diverses régions, des professionnels libéraux et des associations de patients s’est réuni régulièrement pour le déployer. Au regard de son succès, ce projet est appelé à perdurer et si possible à se développer.
Visualisez la vidéo

L'Union Régionale Solidarité Femmes - Île-de-France (URSF IDF), Paris (75) :
Lors du confinement, une intensification des violences au sein du couple et des foyers a été observée : beaucoup de femmes et d’enfants ont dû quitter leur domicile en extrême urgence. Malheureusement, du fait de la situation sanitaire et de leurs capacités d'accueil limitées, les lieux d'hébergement extérieurs ne pouvaient pas accueillir de nouvelles personnes.
L'URSF IDF, avec le soutien de la Fondation des Femmes et de la Fédération Nationale Solidarité Femmes (FNSF), a déployé un dispositif de mise en sécurité régional appelé "Marie Curie". Grâce au soutien de bailleurs qui ont gratuitement mis à disposition des hébergements, 159 personnes - 66 femmes et 93 enfants – ont été logées entre début avril et fin juillet. Ces femmes ont également bénéficié d'un accompagnement psycho-social sur la déconstruction des violences, d'un suivi social, administratif, juridique et, à la sortie du dispositif Marie Curie, d’un accès prioritaire à des dispositifs d'hébergement pérennes et à des logements.
Visualisez la vidéo

Source Vive, L’Isle-Adam (95) / Prix « coup de coeur » d’AG.Mut, le pôle mutualiste d’AG2R LA MONDIALE :
Depuis plus de 30 ans, l'association accompagne les familles d'enfants atteints de cancer ou de leucémie de tout le nord de la région parisienne. Membre du Réseau d’Île-de-France d’Hématologie Oncologie Pédiatrique (RIFHOP), elle travaille avec tous les grands centres spécialisés ainsi que les hôpitaux de jour pédiatriques des centres hospitaliers de proximité.
Début mars 2020, l’activité de la Maison d’accueil a dû être suspendue temporairement. Pour ne pas rompre le lien avec les familles et continuer à les soutenir, l’association a immédiatement mis en oeuvre des solutions de suivi à distance - rendez-vous téléphoniques ou visioconférences avec les professionnels de santé - et la création par un art-thérapeute et un éducateur sportif de tutoriels mis à disposition sur WhatsApp pour assurer une continuité des ateliers. L’association poursuivra la mise à disposition de certains outils pour rester au plus près des besoins des familles.
Visualisez la vidéo

LICB - Le Fil d’Ariane, Cantaous (65) / Prix « coup de coeur » du Fonds Bien-Être et Bien Vieillir sous l’égide de la Fondation de France :
L’association LICB - Le Fil d'Ariane aide le retour à l'emploi des personnes qui en sont éloignées par différents supports d’activité dont un atelier de couture. Ce dispositif est conventionné par la DIRECCTE en lien avec le département des Hautes-Pyrénées.
Dès le début du confinement, l’association a sollicité le Maire de la Commune de Lannemezan, M. Bernard Plano et la Sous-préfète de Bagnères de Bigorre, Mme Aurélie Sunara pour maintenir l'ouverture de l'atelier de couture. Celui-ci a ainsi confectionné des masques grand public certifiés "Afnor" : 3 000 pour le département et 10 000 pour contribuer à équiper les personnes les plus en contact avec le virus (infirmières libérales, gendarmes, personnel de maisons de retraite, commerçants, etc.). Pour assurer cette production, toutes les salariées ainsi que des bénévoles se sont portées volontaires. L’association a ainsi poursuivi l’accompagnement socioprofessionnel des salariées. Cette action a bénéficié de nombreux soutiens : le Docteur Gilles Faurot de l'Association de Santé et de Médecine au Travail (ASMT) de Lannemezan, M. André Quinon, Maire de Houeydets, la Fondation RTE, la Fondation Banque Populaire, la Fondation Vinci, Emmaüs Lannemezan-St Gaudens, la brigade de gendarmerie de Saint-Laurent-de-Neste ou encore des clients de l’atelier.
Visualisez la vidéo